Cet énoncé de position de l’ADC est en cours de révision.


L’ADC déconseille fortement de consommer des produits du tabac et de fumer du cannabis en raison des risques inacceptables pour la santé en général et la santé buccodentaire. L’usage de cigarettes électroniques (vapotage) et de pipes à eau (shisha ou narguilé) au Canada est à la hausse. Le tabagisme demeure la principale cause de maladie et de décès évitables au pays.

L’ADC déconseille la pipe à eau parce que les usagers inhalent et absorbent une quantité importante de produits toxiques similaires à la fumée de cigarette et connus pour causer une dépendance, le cancer et des maladies cardiaques et pulmonaires. Quant à la cigarette électronique, ses effets à long terme sur la santé et la santé buccodentaire ne sont pas encore connus.

Les données actuelles montrent que le vapotage mènerait de plus en plus à la cigarette traditionnelle, surtout chez les jeunes. Il peut accroître le risque d’atteinte cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, comme le fait la cigarette traditionnelle.

Les fumeurs de tabac et de cannabis ou les consommateurs de tabac sans fumée (tabac à chiquer, snus, tabac à priser) présentent des troubles de santé buccodentaire importants, y compris des maladies parodontales ou des cancers buccaux potentiellement mortels. De nouvelles données de recherche semblent indiquer que le risque de maladie associée à la consommation de différentes combinaisons de tabac, de cannabis et de produits de vapotage est probablement supérieur à la consommation de chacun de ces produits séparément. Il faut toutefois approfondir la recherche pour confirmer ces associations.

L’ADC reconnaît que, malgré les risques connus, des patients pourraient choisir de consommer ces produits. Dans ces cas, l’ADC recommande :

  • Que les patients discutent de leur utilisation de la cigarette, de la cigarette électronique ou de la pipe à eau et de leur consommation de tabac ou de produits contenant de la nicotine ou de cannabis avec leur dentiste;
  • Que les dentistes passent en revue avec leurs patients, à partir des données actuelles, les risques connus et potentiels de l’exposition au tabac et à des produits contenant de la nicotine ou du cannabis et de la consommation de ces substances, et qu’ils recommandent des mesures pour favoriser le sevrage et réduire les risques à la santé causés par ces substances.

L’ADC appuie les mesures du gouvernement pour réduire les risques éventuels à la santé de la population canadienne et :

  • soutient les efforts pour bannir toute publicité et promotion de quelque produit du tabac, du cannabis et de la cigarette électronique que ce soit, ainsi que pour restreindre la consommation de ces produits;
  • demande que la réglementation interdisant la vente de tabac, de cannabis et de produits de vapotage à des mineurs soit strictement appliquée;
  • demande que la santé des non-fumeurs soit protégée dans autant de lieux publics que possible grâce au maintien des interdictions de fumer du tabac et du cannabis et à l’application de restrictions semblables pour la cigarette électronique;
  • encourage les gouvernements à élaborer des campagnes de sensibilisation pour dissuader la population, particulièrement les jeunes, de fumer du tabac ou du cannabis ou d’utiliser des cigarettes électroniques;
  • demande que l’exportation de tabac et de produits du tabac soit interdite, surtout vers les pays en développement.

Conseil d’administration de l’ADC
Approuvé : février 2005
Révisé : juillet 2012 
Révisé : octobre 2018