En septembre, à St. John's (Terre-Neuve), des étudiants des dix facultés de médecine dentaire du Canada ont pris part au Programme de recherche des cliniciens étudiants ADC/DENTSPLY qui a lieu tous les ans. En choisissant une recherche étudiante pour la représenter à ce concours national, chaque faculté peut faire valoir le haut niveau des travaux qui sont menés par ses étudiants.

Les étudiants s'inscrivent à l'une des deux catégories de démonstration clinique – (1) applications cliniques et techniques ou (2) sciences fondamentales de recherche – et sont évalués par un jury en fonction de leur présentation, du matériel utilisé et du sujet de recherche.

Dania Alkhani de l'Université de la Saskatchewan a remporté le premier prix pour ses travaux visant à trouver un moyen plus efficace et moins invasif de traiter le carcinome squameux que les méthodes actuelles. Elle a cerné un composé qui est toxique pour les cellules malignes en testant quatre composés synthétiques par rapport à trois lignées cellulaires de carcinome squameux humain de la bouche et trois types de cellules buccales non cancéreuses.

Mme Alkhani a ainsi gagné un voyage tous frais payés au congrès annuel 2015 de l'Association dentaire américaine, à Washington, D.C., où elle représentera le Canada devant d'autres lauréats des programmes de cliniciens étudiants d'ailleurs dans le monde.

« C'était un honneur d'être choisie par ma faculté pour représenter ma classe, confie Mme Alkhani. Et c'est un honneur encore plus grand d'être ici au congrès national. J'ai trouvé l'expérience très gratifiante et passionnante. »

« J'ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer les autres étudiants et à voir leurs recherches, ajoute-t-elle. À l'école, on a l'impression d'être seuls dans notre petit monde et alors on a rencontré d'autres étudiants qui ont le même style de vie et on a tout simplement noué des amitiés. »

Jessie (Xin) Zhang et Michelle Chan

Le second prix a été décerné à Jessie (Xin) Zhang et sa collaboratrice Michelle Chan, de l'Université McGill. Leur recherche traitait des effets des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), souvent prescrits contre les troubles de dépression et d'anxiété, sur la guérison osseuse et l'ostéointégration d'un implant. Mme Zhang a découvert que l'utilisation d'ISRS constitue un facteur favorisant le risque d'un échec implantaire et peut nuire à l'ostéointégration. Comme prix, elle a reçu 1000 $ en argent.

« Je m'estime très chanceuse d'avoir participé à ce concours, dit Mme Zhang. J'y ai rencontré tellement d'excellents dentistes et tous les représentants des facultés du pays. »

Le programme de recherche des cliniciens étudiants DENTSPLY existe depuis 1971 au Canada et est offert dans 36 pays dans le monde. Il vise à « stimuler les idées, à améliorer la communication et, surtout, à accroître l'engagement des étudiants dans l'avancement de la profession dentaire. »