Rôles et responsabilités des fournisseurs de soins buccodentaires associés

Les fournisseurs de soins buccodentaires associés constituent une partie importante de votre équipe. Chaque membre joue un rôle unique pour garantir au patient l'expérience de soins buccodentaires la plus complète possible lorsqu'il consulte votre cabinet. Quelques-unes des professions pouvant faire partie de votre cabinet sont décrites brièvement ci-dessous.

Il importe toutefois de noter que, du fait de la nature du système canadien de santé et de la façon dont les professions de santé sont réglementées, le champ d'activité, la réglementation et le niveau d'études exigé des professionnels de la santé buccodentaire associés varient d'une province ou d'un territoire à un autre. Les descriptions suivantes sont de nature générale; la réglementation et le champ d'activité précis qui s'appliquent à ces fournisseurs de soins varient considérablement entre les provinces et les territoires.

Il est important de vérifier le champ d'activité et la réglementation applicables aux divers fournisseurs de soins buccodentaires associés dans votre province d'exercice.

Assistant dentaire agréé

Dans certaines provinces du Canada, la profession d'assistant dentaire n'est pas réglementée. Par conséquent, dans certains territoires et provinces, il existe des assistants dentaires non agréés. Il est important de connaître la différence entre les assistants dentaires agréés et non agréés. Selon la province d'exercice, un assistant dentaire agréé est diplômé d'un programme agréé de formation en assistance dentaire, est enregistré auprès de son association professionnelle provinciale et possède un certificat du Bureau national d'examen d'assistance dentaire. Les assistants dentaires non agréés ne sont pas réglementés et peuvent exercer sans être soumis à des normes provinciales uniformes en matière d'études et de compétences.

L'assistant dentaire est un professionnel accrédité, agréé ou autorisé qui travaille au sein d'une équipe dentaire afin de fournir des soins de santé dentaires de haute qualité. Il s'agit du membre de l'équipe qui prépare le patient à recevoir les traitements, qui stérilise les instruments, qui assiste le dentiste et qui aide à garder la bouche du patient sèche durant les procédures. Dans certaines provinces, l'assistant dentaire peut également prendre des radiographies et des empreintes dentaires, polir les dents du patient et y appliquer du fluorure, appliquer et retirer les digues, placer et retirer les bandes matrices et les coins, appliquer les bases et les fonds protecteurs, procurer des conseils sur la nutrition, l'hygiène buccale personnelle ainsi que les soins post-opératoires, appliquer l'anesthésique topique, effectuer l'éclaircissement coronaire, appliquer les agents de scellement des fosses et sillons, et appliquer les agents désensibilisants.

Dans certaines provinces, les assistants dentaires ont la possibilité de recevoir une formation complémentaire en soins directs aux patients et peuvent alors retirer les points de suture, fabriquer, placer et retirer les couronnes provisoires et les restaurations temporaires, placer un fil rétracteur gingival, effectuer certains types de détartrage et fournir des services dentaires restaurateurs, orthodontiques et préventifs. Les assistants dentaires peuvent également être des éducateurs, des administrateurs, des techniciens cliniques, des coordonnateurs de traitement, des réceptionnistes, des gestionnaires de clinique et des représentants en ventes (Association canadienne des assistant(e)s dentaires (ACAD), 2013).

Il existe plusieurs programmes agréés de formation en assistance dentaire au Canada. En ce qui concerne le niveau d'études, il est nécessaire, pour suivre ces programmes, d'avoir obtenu un diplôme d'études secondaires avec une spécialité en sciences, notamment en biologie et en chimie. De plus, certains programmes exigent que leurs étudiants possèdent un certificat à jour de réanimation cardiorespiratoire (RCR) de niveau C. Après acceptation des étudiants, les programmes de formation en assistance dentaire dispensent une formation dans divers domaines, notamment la microbiologie et le contrôle des infections, la dentisterie préventive, la radiographie dentaire, les procédures d'assistance clinique et la santé dentaire communautaire (ACAD, 2014).

On estime qu'il y a entre 26 000 et 29 000 assistants dentaires au Canada, dont près de 20 000 sont inscrits auprès d'une association provinciale d'assistants dentaires. Parmi ces 20 000 assistants dentaires, environ 74 % sont agréés ou autorisés, 99 % sont des femmes et l'âge moyen est de 38 ans (ACAD, 2014).

Hygiéniste dentaire

L'hygiéniste dentaire est autorisé et formé pour nettoyer les dents des patients et aider ces derniers à adopter un régime d'hygiène dentaire répondant à leurs besoins particuliers. Les hygiénistes dentaires peuvent exercer dans des environnements très divers, notamment dans leur propre cabinet, ou de manière indépendante au sein d'une équipe de services buccodentaires (Fletcher, 2014).

Au Canada, les hygiénistes dentaires doivent obtenir un diplôme ou un baccalauréat en hygiène dentaire. Le cursus se concentre sur la science buccodentaire et clinique, en mettant l'accent sur la promotion de la santé et les stratégies de prévention, de motivation et de communication (Kanji et coll., 2010). Pour avoir le droit d'exercer, les hygiénistes dentaires doivent être accrédités ou agréés par l'organisme de réglementation de leur profession dans leur province ou territoire (Association canadienne des hygiénistes dentaires, 2014). Les programmes, d'une durée de deux à quatre ans, sont dispensés au collège, à l'université ou, depuis peu, dans des établissements d'enseignement privés. Les titres de compétences requis pour l'entrée en pratique sont actuellement au niveau du diplôme dans toutes les provinces.

La réglementation peut varier d'une province à l'autre, mais le travail de l'hygiéniste dentaire comprend souvent les fonctions suivantes :

  • prendre des radiographies;
  • prendre des empreintes dentaires;
  • nettoyer les dents, les polir et y appliquer du fluorure.
  • Dans certaines provinces, l'hygiéniste dentaire peut également être autorisé à effectuer un examen sommaire.

Hygiéniste dentaire indépendant

Dans la plupart des provinces, à l'exception de l'Île-du-Prince-Édouard, des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon, les hygiénistes dentaires détenant un permis d'exercice sont autorisés par le gouvernement provincial à évaluer les dents d'un patient et à dispenser des soins d'hygiène buccodentaire sans la présence d'un dentiste (Bilawka et Craig, 2003). En plus de nettoyer les dents, les hygiénistes indépendants peuvent administrer des traitements à base de fluorure, administrer un anesthésique local aux fins d'hygiène buccodentaire ou de traitement, appliquer des agents de scellement des fosses et sillons à la surface supérieure des dents, et effectuer le détartrage et le surfaçage radiculaire. Les hygiénistes dentaires souhaitant exercer de manière autonome doivent toutefois obtenir des qualifications professionnelles supplémentaires leur permettant d'exploiter un cabinet indépendant. On dénombre actuellement environ 400 hygiénistes dentaires indépendants au Canada.

Technologue et technicien dentaires

Les technologues et techniciens dentaires travaillent au sein des équipes de services buccodentaires et ont pour fonction de fabriquer divers appareils utilisés par les dentistes dans le traitement des patients. Ils peuvent ainsi fabriquer des appareils d'orthodontie, des prothèses complètes, des prothèses partielles, des couronnes et des ponts à partir de l'ordonnance d'un dentiste. Ils peuvent également produire des articles spécialisés comme des attelles et des protège-dents, ainsi qu'effectuer des restaurations sur les implants dentaires.

La technologie dentaire est réglementée dans toutes les provinces, à l'exception du Manitoba et des territoires. Les règlements varient d'une province à l'autre mais, en général, les technologues et techniciens dentaires peuvent effectuer certaines ou l'ensemble des activités suivantes :

  • fabriquer, produire, reproduire, concevoir, composer, fournir, modifier et réparer des prothèses complètes, des prothèses partielles amovibles, des prothèses fixes, des appareils orthodontiques fixes et amovibles, ou tout autre appareil à utiliser en lien avec ou dans le traitement de la dent humaine, de la mâchoire ou des structures ou tissus associés;
  • réparer les prothèses dentaires complètes ou partielles qui ne nécessitent pas d'intervention intra-buccale;
  • suivre les ordonnances écrites du dentiste;
  • effectuer des procédures en laboratoire dentaire;
  • obtenir des empreintes et fabriquer des modèles sur ordonnance;
  • sélectionner les matériaux dentaires à intégrer dans la fabrication des prothèses dentaires;
  • pratiquer le contrôle des infections en laboratoire dentaire;
  • pratiquer le contrôle de la qualité en laboratoire dentaire;
  • assurer l'entretien de l'équipement et des instruments de laboratoire;
  • évaluer les appareils du cabinet pour détecter les défaillances mécaniques, l'usure et les défauts de conception;
  • donner des instructions aux assistants dentaires agréés et les superviser;
  • entreposer, manipuler et éliminer les matières dangereuses;
  • effectuer des recherches sur l'application des produits, les nouveaux matériaux et les nouvelles techniques;
  • participer à des programmes d'enseignement coopératif;
  • assister le dentiste, à titre de consultant, dans le diagnostic et le choix du traitement approprié;
  • sélectionner, arranger et personnaliser des dents à des fins esthétiques sur ordonnance;
  • fabriquer, réparer, rebaser, remplacer ou fournir des prothèses dentaires complètes ou partielles et, à cette fin, exécuter les procédures intra-buccales non chirurgicales, notamment la prise d'empreintes et les enregistrements occlusaux, qui sont nécessaires, sur ordonnance (ACAD, 2014).

Dentothérapeute

Les dentothérapeutes sont des membres à part de la communauté des professionnels de la santé buccodentaire associés au Canada. Contrairement, par exemple, aux hygiénistes et aux assistants dentaires, les dentothérapeutes peuvent être employés par le gouvernement fédéral ou les gouvernements provinciaux pour dispenser des services de santé buccodentaires dans les communautés rurales et isolées. Dans certaines provinces, comme la Colombie-Britannique, ces professionnels de la santé buccodentaire sont tout de même agréés et réglementés par les organismes de réglementation.

Les dentothérapeutes sont des professionnels des soins de santé primaires qui sont formés pour administrer un traitement clinique et dentaire sommaire et fournir des services préventifs dans des environnements d'exercice très divers. En tant que membres d'une équipe de santé multidisciplinaire, les dentothérapeutes peuvent dispenser des services de traitement dentaire restaurateur, ainsi qu'effectuer des activités de prévention des maladies et de promotion de la santé buccodentaire.

À l'heure actuelle, on compte environ 300 dentothérapeutes en exercice au Canada. La plupart exercent en Saskatchewan, il existe quelques postes dans les trois territoires du Nord, et moins de 50 dentothérapeutes sont répartis dans les autres provinces du Canada, à l'exception de l'Ontario et du Québec. Dans certaines provinces, les dentothérapeutes sont directement employés par Santé Canada ou par l'un des gouvernements territoriaux et sont formés pour dispenser des services de santé buccodentaires aux populations inuites et des Premières Nations dans les communautés rurales et isolées. Dans d'autres provinces, comme la Saskatchewan et le Manitoba, les dentothérapeutes peuvent également être employés par le secteur privé au sein de cabinets dentaires.

Réceptionnistes et personnel administratif

Les réceptionnistes établissent l'horaire des membres de l'équipe dentaire et veillent à ce que toutes les activités du cabinet se déroulent bien. Le réceptionniste est ordinairement la première personne à qui les clients s'adressent et, souvent, il leur donne des renseignements généraux au sujet de leur rendez­vous et de la facturation (Association dentaire canadienne, 2014).

Il est utile de veiller à ce que les responsabilités liées à la facturation (directement au patient ou au régime d'assurance) et à la gestion des finances du cabinet (opérations bancaires, passation de commandes, inventaire, etc.) soient partagées entre plusieurs membres du personnel. Il convient également de noter que, s'il est préférable d'avoir un réceptionniste, ce n'est toutefois pas indispensable au bon fonctionnement d'un cabinet dentaire.

Votre dentiste associé

Le dentiste associé (à pourcentage) est votre collègue de travail. Il est important de faire preuve de respect, d'ouverture et de confiance envers lui. Afin d'établir une relation de travail saine avec votre associé, assurez-vous de prendre en considération les points suivants :

  • Vérifiez que vous avez un contrat d'embauche valide pour votre dentiste à pourcentage avant qu'il ou elle commence à travailler avec vous.
  • Discutez et négociez d'égal à égal sur les questions telles que les horaires de travail, les congés, la participation à des formations, les pratiques cliniques, etc.
  • Dans les limites de son champ d'activité personnel, le dentiste à pourcentage doit prendre librement ses décisions cliniques.
  • Il est raisonnable de s'attendre à ce que les nouveaux diplômés s'améliorent avec le temps. Mais il est absolument inacceptable d'imposer à un associé des quotas de productivité ou des objectifs de facturation.
  • Respectez le fait que les dentistes à pourcentage sont responsables de leurs propres dossiers de patients, notes de traitement et pratiques de facturation, même s'ils sont employés sous contrat par votre cabinet.
  • Soutenez votre associé s'il juge nécessaire de consulter un autre dentiste ou d'orienter le patient vers un autre professionnel afin de garantir au patient les meilleurs soins possible.

En tant que dirigeant – principal ou associé – de votre cabinet, il est important que vous vous efforciez de créer un environnement de travail positif et professionnel.

Tous les membres de l'équipe de votre cabinet dentaire doivent être traités avec équité et respect. En tant que dirigeant de votre cabinet, il vous incombe de veiller à ce qu'aucun membre du personnel ne tolère les comportements d'intimidation ou de harcèlement. Utilisez les stratégies suivantes pour favoriser des relations saines et positives avec les membres du personnel et vos collègues professionnels de la santé buccodentaire :

  1. Adoptez un comportement inclusif.
  2. Exprimez votre reconnaissance.
  3. Communiquez souvent, ouvertement et honnêtement avec l'équipe.
  4. Consignez par écrit les descriptions de travail et les politiques du cabinet.
  5. Invitez votre équipe à donner son avis lorsque cela est possible, par exemple, sur les questions administratives.
  6. Faites des commentaires constructifs et exprimez-les au bon moment.
  7. Effectuez des examens du rendement écrits chaque année et faites signer des contrats de travail pour tous les postes.
  8. Encouragez la formation continue pour aider les membres de votre personnel à perfectionner leurs compétences dans toute la mesure possible.
  9. Respectez la limite entre vie professionnelle et vie privée avec tous les membres du personnel.

Liens et ressources utiles

Association dentaire canadienne : Fiche d'information Votre équipe de soins buccodentaires

Chacun des membres de l'équipe de soins dentaires joue un rôle important. Cette fiche d'information préparée par l'Association dentaire canadienne présente un aperçu des rôles et des responsabilités des professionnels de la santé buccodentaire associés et du personnel de soutien.